L'Hygiène de votre Tatouage 

DSC_7782.JPG
DSC_7780.JPG

Voici l'atelier dans lequel vous serez tatoué.

Un tatoueur travaille sur, et dans, la peau des gens. L’hygiène doit être sa principale préoccupation, au-delà-même de la réalisation artistique.  Tout le matériel en contact avec la peau est stérile et à usage unique (aiguilles, buses et manchons), conformément à la législation en vigueur. Les capsules d’encre sont également stériles. Tout le matériel non stérile (machine, cordon, lampe etc…) est protégé avec du film étirable ou des gaines plastique afin de ne pas être « contaminé » pendant le tatouage. Évidement, tout ce qui n’est pas jetable (machine, cordon, mobilier) est nettoyé à la fin de chaque tatouage avec les produits professionnels de milieu hospitalier de désinfection  et portant les références obligatoires des normes en vigueur.

Les sols sont désinfectés quotidiennement.

ci-joint, les documents obligatoires affichés dans l'atelier et inhérents à la pratique du tatouage:

Soins - Suivi

Au-delà de ces quelques conseils ci-après, rien ne remplacera Une bonne Hygiène générale.

 

La séance de tatouage est terminée, maintenant vous êtes seuls aux commandes de la bonne empreinte du tatouage sur votre peau. Le travail de cicatrisation reste à faire, ainsi les soins des prochains jours  ont autant d’importance que les conditions dans lesquelles le tatouage a été effectué:

  • Nettoyer son tatouage tous les jours avec du savon le plus neutre possible pendant la première semaine ;

  • Ne pas exposer la zone à une douche trop longue, de manière générale ne pas baigner le tatouage ;

  • Mettre une crème cicatrisante (Cicatryl®,  Cicalfate®, bepanthen®, …) trois à quatre fois par jours, en fine couche, pendant au moins 2 semaines ;

  • Protéger votre tatouage des frottements, poussières et produits chimiques ;

  • Ne surtout pas gratter ;

  • Ne surtout pas essayer d’enlever les croûtes. Elles doivent tomber toutes seules.

 

 

De retour à la maison :

Toujours bien se laver les mains (toujours le savon neutre et/ou gel hydroalcoolique)  avant de toucher son tatouage.

Enlever délicatement le pansement. S’il colle, il ne faut pas hésiter à l’humidifier avec de l’eau à température ;

Nettoyer doucement et soigneusement le tatouage avec du savon afin qu’il soit bien propre. Les deux premières opérations peuvent se faire sous la douche. Ensuite il faut le sécher sans frotter.

Laisser le tatouage à l’air libre autant que possible (si l’environnement est sain). Sinon il faut remettre un pansement ou un vêtement ample en coton.

Eviter de manière générale, les vêtements collants, moulants ou neufs (les produits chimiques des vêtements neufs sont à bannir de votre peau, même sans tatouage !).

Avant de se coucher, une légère couche de crème cicatrisante en massant légèrement.

Ensuite il faut protéger son tatouage pour la nuit avec un nouveau pansement afin de le garder au propre et d’éviter de tâcher ses draps avec les rejets d’encre ou d’éventuels suintement.

 

Les premiers jours :

Prendre des douches rapides en prenant le soin de nettoyer soigneusement son tatouage avec un savon neutre.  Le sécher en tamponnant doucement avec une serviette propre ou de l’essuie-tout.

Appliquer une fine couche de crème cicatrisante, trois à quatre fois par jours.

Laisser son tatouage à l’air libre autant que possible.

Sinon, porter des vêtements de préférence amples et en chanvre, coton, ou de manière générale avec une matière la plus naturelle possible.

Protéger le tatouage avec un pansement uniquement si l’environnement n’est pas sain (travail sur chantier, en usine, en extérieur de manière générale), s’il y a risque de frottement, ou si le tatouage n’est pas parfaitement sec.

Ne surtout pas gratter même si ça démange. C’est un phénomène normal.

Ne surtout pas essayer de retirer les croûtes qui se forment, elles doivent absolument tomber toutes seules (en général en 5 à 10 jours). Les forcer altérerait sa teinte.

A éviter le mois suivant :

  • Les bains de mer

  • La Piscine, les spas (jacuzzi et sauna)

  • L’exposition au soleil prolongée au soleil, même protégée à 60

  • Les séances d’UV

Si une réaction inflammatoire est constatée plusieurs jours après la séance ou si le tatouage reste douloureux, ne pas hésiter à me contacter. De même, en cas de doute, n’hésitez pas à me demander des conseils supplémentaires.

Les infections sont très rares, mais votre vigilance comme la mienne sont de mise !

 

Le premier mois :

Une fois les dernières croûtes tombées, le tatouage est enfermé sous la peau nouvelle qui s’est formée. Il sera moins noir ; c’est normal du fait de cette couche de peau neuve par-dessus les pigments que l’on voit désormais par transparence à travers l’épiderme.

On peut continuer à mettre de la crème cicatrisante 2 fois par jour ou bien passer à une crème hydratante (aloe vera par exemple) jusqu’à la fin du mois.

On peut reprendre le sport et le tatouage est moins sensible aux frottements.

On peut retourner de manière plus prolongée dans l’eau.

Les bains de mer, le soleil ou les séances d’UV restent à éviter durant ce premier mois.

 

Par la suite :

Hydrater son tatouage autant que possible, permet de lui conférer une teinte toujours brillante. Plus globalement, c’est un bon reflexe – s’il n’existe déjà – de prendre soin de sa peau en l’hydratant et la nourrissant de manière régulière.

(aloe vera, beurre de karité, et toutes les crèmes hydrantes, apaisantes, et nourrisantes naturelles sont les bienvenues !).

Protéger son tatouage du soleil (des UV) avec de la crème solaire  (indice 50 ou supérieur, en dessous il n’y a aucune utilité) pendant les premiers mois, et même à chaque grosse exposition, surtout si la peau est naturellement plutôt claire.

Je vous souhaite une très bonne cicatrisation, et au plaisir de vous (re)voir !